Nostalgie de la puissance d'un côté / Nostalgie de la liberté de l'autre...

Beaucoup de peuples sur cette terre vivent dans la nostalgie de leur gloire passée, de leur puissant empire perdu... Ces peuples généralement vantent les mérites de la pacification du territoire qu'ils avaient conquis et de la civilisation dont le monde aurait bénéficié grâce à eux. Par certains côtés les beaux restes qui subsistent de cette expansion pourraient nous faire admirer le passé des conquérants... Mais il ne faut surtout pas oublier : 1. Un peuple conquis est toujours un peuple soumis. 2.Un peuple soumis est humilié en permanence directement et indirectement. 3. A cette humiliation s'ajoute la persécution quand ce peuple refuse d'être humilié. 4. Si la persécution ne suffit pas à écraser l'énergie de ce peuple, elle peut se poursuivre en génocide...
La nostalgie de la liberté disparue est d'un autre ordre...
Ce blog veut témoigner pour Chypre. Il se composera d'articles glanés ci et là sur le web soit en français soit que j'aurais traduits et particulièrement de traductions du merveilleux Blog, si passionné et si riche de NOCTOC. qui m'a permis de transcrire ses textes . Puissent les lecteurs francophones en prendre connaissance !
____________________________________________

Acquisition de photos rares sur Chypre au XIX°s




 Evie Andreou
Le Musée des Costas et de la Fondation Rita Severis, Centre d'arts visuels et de recherche, a présenté jeudi son dernier acquis, l'archive photographique personnelle de l'archéologue et historien d'art Camille Enlart de ses visites à Chypre à la fin du XIXe et au début du XXe siècle.

Les archives - 13 albums avec 543 photographies - "nous pensons que ce sont les photographies les plus importantes que nous avons acquises, mais aussi les archives les plus importantes du Chili au 19ème siècle", a déclaré Costas Severis.

Camille Enlart - b.1862- d.1927 - qui figurait parmi les plus importants historiens de l'art spécialisés dans l'architecture gothique médiévale, a pris ces photographies lors de ses deux missions à Chypre, en 1896 et 1901, a déclaré la directrice exécutive de CVAR, Rita Severis. "Nous croyons que c'est peut-être l'archive la plus importante sur Chypre médiévale, dépeignant les monuments, la topographie et les scènes de la vie quotidienne sur l'île".

Elle a ajouté que, sur la base des résultats de ses visites, Enlart a écrit le célèbre livre L'Art Gothique et la Renaissance en Chypre - publié en 1899 - qui a été traduit en anglais par Sir David Hunt, L'art gothique et la Renaissance à Chypre, en 1987.


Sur les 543 photographies, 470 photographies sont signées, montées sur du papier fort, et portent l'inscription manuscrite d'Enlart lui-même au verso. 45 autres photographies ont été données à Enlart par des amis et des collègues comme le capitaine Young, Tano, Luigi Balthassarre, Bellamy, Berthaud et le comte Jean de Kergorlay. Dans la collection sont également 28 autres photos non signées.

Rita Severis a déclaré que ces photographies restent un témoignage précieux et le seul témoignage visuel de beaucoup des bâtiments dépeints concernant le passé médiéval de Chypre, autant ont été détruits tout au long du 20ème siècle. "En outre, il y a des scènes de la vie quotidienne dans les villes et les villages de Chypre de 1896 comme par exemple le bazar de Nicosie, la foire de St Barnabas, les vendeurs de thym etc".

Enlart a enseigné l'archéologie médiévale à l'École Spéciale d'Architecture et à l'École du Louvre et a été directeur du Musée de la sculpture au Trocadéro à Paris. Il pratiquait la photographie notamment lors de ses voyages en Espagne, au Portugal, en Scandinavie, en Syrie et à Chypre où il étudie l'épanouissement de l'art gothique hors de France.

Lors de ses principales missions à Chypre en 1896 et 1901, il ramena en France des objets achetés ou trouvés sur l'île. Ses collections - sculptures, peintures, poteries, photographies - sont aujourd'hui préservées, pour la plupart, à Boulogne-sur-Mer, sa ville natale.

Les photographies ne seront pas exposées au musée en ce moment, car elles doivent d'abord être restaurées et numérisées.

Le but, a dit Rita Severis, est d'en savoir plus sur les bâtiments décrits comme tous ne sont pas des sites reconnaissables.

Parmi les objectifs, il est également prévu d'organiser un certain nombre de conférences et ateliers en coopération avec l'Université de Chypre, at-elle dit, sur l'histoire de ces photos et des bâtiments.

L'archive photographique a récemment été achetée aux enchères en France. "L'acquisition a été rendue possible grâce au généreux soutien d'amis venus de l'étranger et du pays; Le petit-fils du grand homme, M. Christian Enlart, a estimé que ces archives devaient revenir à Chypre et au Centre des arts visuels et de la recherche, à Mme Ayla Gurel, au Dr Marios Sarris et à d'autres qui souhaitaient rester anonymes ».
(source)

Read More!