Nostalgie de la puissance d'un côté / Nostalgie de la liberté de l'autre...

Beaucoup de peuples sur cette terre vivent dans la nostalgie de leur gloire passée, de leur puissant empire perdu... Ces peuples généralement vantent les mérites de la pacification du territoire qu'ils avaient conquis et de la civilisation dont le monde aurait bénéficié grâce à eux. Par certains côtés les beaux restes qui subsistent de cette expansion pourraient nous faire admirer le passé des conquérants... Mais il ne faut surtout pas oublier : 1. Un peuple conquis est toujours un peuple soumis. 2.Un peuple soumis est humilié en permanence directement et indirectement. 3. A cette humiliation s'ajoute la persécution quand ce peuple refuse d'être humilié. 4. Si la persécution ne suffit pas à écraser l'énergie de ce peuple, elle peut se poursuivre en génocide...
La nostalgie de la liberté disparue est d'un autre ordre...
Ce blog veut témoigner pour Chypre. Il se composera d'articles glanés ci et là sur le web soit en français soit que j'aurais traduits et particulièrement de traductions du merveilleux Blog, si passionné et si riche de NOCTOC. qui m'a permis de transcrire ses textes . Puissent les lecteurs francophones en prendre connaissance !
____________________________________________

ST NEOPHYTE Le Reclus






Notre Saint Père Néophyte est né dans la belle ville de Lefkara de Chypre en l'an 1134. Ses parents Athanasios et Eudoxie avait huit enfants et  ils travaillaient dans l'agriculture et l’élevage afin de les nourrir. Néophyte travailla avec eux jusqu'à l’âge de dix-huit ans si bien qu'il n'est pas allé à l'école et ne savait ni lire ni  écrire.
Il ne connaissait que les hymnes de l'Eglise et il les connaissait par cœur, parce qu'il  aimait l'Eglise et était toujours présent lors des offices religieux. En effet, il avait un si doux désir de Dieu allumé dans son cœur et un tel amour caché des choses divines, que c'était comme si son cœur avait épousé Dieu en secret.


Cependant, ses parents et les autres membres de sa famille, dans l’ignorance et l’incompréhension de l'amour absolu que Néophyte avait pour Dieu, l'avaient promis à une jeune fille. A cette nouvelle, Néophyte s’assit et pensa très profondément à ce qu’il avait à faire. Finalement, alors que les préparatifs de son mariage approchaient, il partit en secret une nuit et se rendit au monastère de Saint Jean Chrysostome, à Koutsoventis.
Là, il devint moine et parce qu'il était complètement analphabète, l'abbé l’envoya cultiver et prendre soin des vignes du monastère. Mais Néophyte avait un si grand désir de lire la Bible, les livres d'église, la vie et les écrits des saints Pères, qu'il a essayé d'apprendre à lire et à écrire par lui-même autant qu'il le pouvait pendant son temps libre. En effet, au cours des cinq années qu'il a passé à cette tâche, il a appris à lire et à écrire. En fait, il a appris à réciter le Livre des Psaumes par cœur. Voyant ses merveilleux progrès, l'higoumène l’envoya alors servir dans l'église.



Deux ans plus tard il voulut aller en pèlerinage en Terre Sainte. Là, il erra pendant plusieurs mois pour trouver un père spirituel  et ascétique éclairé, afin de rester avec lui. Cependant même en cherchant de toute son âme, il ne put trouver ce qu'il cherchait et déçu, il revint à son monastère. Toutefois, il n’y resta pas longtemps. Il avait entendu dire qu'il y avait des ascètes qui vivaient au Mont Latros en Asie Mineure et il se mit en tête d’y aller et de partir à leur recherche. Il marcha jusqu’au port de Paphos et chercha un bateau pour aller en Asie Mineure. Cependant à son arrivée, les autorités l'ont pris pour un suspect et l'ont arrêté. Ils lui confisquèrent également les deux seules pièces de monnaie qu'il avait sur lui pour son billet de bateau, et le mirent en prison.
Le lendemain, des gens pieux entendirent qu'un moine avait été arrêté et accoururent auprès des dirigeants de la ville pour obtenir sa libération. Neophytos, était très contrarié même après sa libération car il ne savait pas quoi faire ensuite
Il quitta le port, puis la ville, et le cœur en peine il emprunta un chemin, puis fit l'ascension d'une pente raide et  atteignit un lieu très isolé, lieu plein de végétation. Là, il trouva une grotte près d'une source d'eau et y dormit la nuit.
Le lendemain, il déclara: «Cela semble être la volonté de Dieu pour moi." Et il commença à travailler. Il  nettoya la place et avec beaucoup de travail il creusa dans la grotte. Peu à peu, il se fit une cellule pour y demeurer. Il  nomma cette cellule "Enkleistra''qui signifie réclusion parce que Saint Néophyte vécut comme un reclus dans cet endroit.
Bientôt, les résidents du lieu  découvrirent sa présence dans la région et vinrent le voir, certains   même voulurent avec insistance devenir ses disciples. Toutefois, parce qu'il aimait la paix et la tranquillité, il n'accepta pas qui que ce soit. Quelques années plus tard, l'évêque de Paphos, Vassilios Cinnamus, l'ordonna prêtre et lui donna aussi un étudiant. Progressivement le nombre des élèves s’est élevé jusqu’à dix, puis davantage. Ainsi, un petit monastère a été créé dans la paroi rocheuse de la montagne.




A cette époque, le Saint a écrit  le Typikon contenant les règles de vie au monastère. Puis, dans un effort visant à enseigner à ses étudiants et au peuple, il s’est mis à rédiger des écrits panégyriques et louanges qui ont été lus pendant les jours de fête et les jours de célébration de la mémoire de différents saints. Il a également écrit des interprétations et des analyses des Psaumes, du Cantique des Cantiques et d'autres livres de la Bible. Il a écrit de nombreux livres et autres lettres pour le bénéfice de ses étudiants, moines et laïcs. Il a même fait venir le peintre et hagiographe Theodoros Apsevdis de Constantinople, qui a peint à fresque l'église et le Enkleistra, comme demandé par le Saint. Il voulait non seulement des mots mais aussi à partir d'images enseigner la foi à ceux qui viennent à l'église.








En effet, jusqu'à ce jour, on peut apprendre et tirer profit à la fois des livres inspirés qu’il a écrits ainsi que des magnifiques peintures, mais aussi de toute la beauté de la Enkleistra, et même de son tombeau. Parce que dès la première année qu'il y résidait, il a également creusé sa tombe. En effet, son tombeau même est peint avec des fresques de la Toute Sainte Mère de Dieu, de la Crucifixion et de la Résurrection du Christ. Et on dit que le saint avait l'habitude de se tenir en face de la tombe et de dire: "Neophytos, même si tu gagnes le monde entier, la seule chose qui soit vraiment à toi c’est ce tombeau''.




Quand il a senti que la fin de sa vie approchait, il a recommandé à ses disciples, qu’après sa mort et son enterrement de,  l'ouverture soit occultée par une construction afin qu’il ne semble pas y avoir de tombe. C'est ce qui s'est passé. Après qu’il est  tombé malade, il a donné ses conseils et bénédictions à ses élèves, et s'est endormi paisiblement le 12 avril 1219. Les moines ont enterré leur maître avec des lamentations et procédé à la construction demandée par le saint dans le tombeau. Au fil des ans, on a oublié à qui était exactement le tombeau du saint était, et finalement il a été considéré comme perdu.

Bien des années plus tard, le 28 Septembre 1750, un moine à la recherche d'un trésor a abattu   les murs de la Enkleistra. Là, il a trouvé un mur creux, et après avoir creusé, il a vu avec surprise et horreur les saintes reliques du Saint.




Immédiatement il a appelé l’higoumène, la communauté s’est réunie et l'archevêque de Chypre Philothée est venu ainsi que tout le clergé et le peuple local, et tous se sont prosternés avec dévotion, comblés de bonheur et ont baisé les reliques du Saint. Un plus grand trésor n'aurait pas pu être trouvé pour chacun et pour Chypre. Une grande fête fut instituée tellement merveilleux ont été ses miracles depuis lors et jusqu'à aujourd'hui. On fête Saint Néophyte   le 12 avril, le jour de sa mort, mais plus tard il a été transféré au 24 Janvier afin de ne pas coïncider avec le Grand Carême. Nous célébrons aussi la mémoire de du Saint le 28 Septembre qui est le plus grande fête des deux.


St Néophyte, prie Dieu pour nos frères Chypriotes !
Read More!

NEWS

Le président chypriote plaide à La Havane pour un rapprochement ...
Romandie.com
"Cuba peut considérer Chypre comme un ami sûr au sein de l'Union européenne, (un ami) qui travaille déjà avec d'autres pays amis pour la normalisation des ...
Read More!

VIE de ST MAMAS

Le 2 septembre
jour de la fête de St Mamas est passé... 
mais on ne saurait commencer un tel blog sans raconter la vie du saint patron de l'île sous la protection duquel je place aussi ce blog.





Tropaire de Saint Mamas Ton 3

Ton Martyr, Seigneur, dans sa lutte courageuse pour Toi

 a reçu le prix des couronnes de l'incorruptibilité
 et la vie de Toi, notre Dieu immortel.
 Possédant Ta force, il défit les tyrans 
et détruisit entièrement  la débile présomption des démons. 
Ô Christ Dieu, par ses prières, sauve nos âmes, car tu es miséricordieux. 

Kontakion du ton 3


Avec le bâton pastoral que Dieu t'a donné, ô grand saint martyr,

 conduis-nous, nous ton peuple maintenant,
 dans de verts et vivifiants pâturages.
  Avec la puissance divine 
 écrase rapidement les bêtes sauvages invisibles
et place-les sous les pieds de ceux qui te louent avec dévotion,
 car dans les dangers nous t'avons tous, toi, O Mamas,
 notre fervent appui et notre protecteur. 


"Saint Mamas était originaire de Gangres en Paphlagonie (Asie-Mi­neure). Ses parents, Théodote et Rufine étaient de fidèles chrétiens et des confesseurs de la foi. Ils furent capturés par les païens et emprisonnés, car ils refusaient de renier le Christ. C'est dans le cachot même que Mamas vit le jour en 260. Or ses deux parents trouvèrent la mort en prison, et le petit orphelin fut adopté par une pieuse femme du nom d'Ammiane. Comme en balbutiant il appelait souvent sa mère adoptive, on le surnomma Mamas.

Parvenu à l'âge de quinze ans, Mamas fut à son tour capturé par les troupes impériales pour avoir refusé de sacrifier aux idoles, conformément aux saintes prescriptions que lui avait laissées Ammiane avant de mourir, et pour avoir entraîné ses compagnons à suivre son vaillant exemple. Il fut d'abord livré à Démocrite, le gouverneur de Césarée de Cappadoce, puis il comparut devant l'empereur Aurélien lui-même. Le tyran essaya d'abord de convaincre le jeune et fragile garçon par des paroles doucereuses et flatteuses; mais il trouva l'âme de Mamas plus solide que le diamant et plus brûlante de zèle divin que la fournaise la plus ardente. Aurélien se prit alors de colère de voir ainsi un enfant lui tenir tête, à lui le souverain de la plus grande partie du monde. Il le livra à de cruelles tortures: fouets, coups, bastonnades. Pensant que la souffrance avait vaincu Mamas, il lui dit: - «Dis seulement que tu as sacrifié aux idoles et cela suffit pour que je te libère».

Mamas répondit: - «Ni du cœur, ni même des lèvres, je ne renierai le Christ mon Sauveur, ô Empereur: je te remercie au contraire de me permettre par ces supplices d'aimer davantage et de m'unir au Christ mon Roi, qui a souffert pour mon salut». On lui brûla ensuite tout le corps avec des torches allumées, on lui frappa les membres à coups de pierres, puis on le jeta à la mer après lui avoir attaché une lourde boule de plomb au cou. Mais il fut miraculeusement délivré par un ange de Dieu, qui le transporta sur une haute montagne surplombant la ville de Césarée. Il vécut là, en glorifiant Dieu par la prière ininterrompue, en compagnie de bêtes sauvages qui lui offraient leur lait en nourriture. Quelque temps plus tard, fortifié par un signe divin, il descendit de lui-même se livrer à Alexandre, le nouveau gouverneur de Cappadoce. Il fut soumis à de nouvelles tortures, qui n'eurent pour seul effet que de montrer avec plus d'éclat la présence de la grâce de Dieu dans son âme et dans son corps. On le jeta dans une fournaise ardente, où il resta, tel les trois enfants hébreux dans la fournaise de Babylone, à chanter la gloire de Dieu, protégé de la morsure des flammes par une rosée divine. Finalement, les soldats lui percèrent les entrailles avec une fourche, et Mamas trouva la force de sortir de la ville avant de rendre son âme à Dieu. On entendit alors une voix venue d’en haut qui appelait le saint à venir se reposer de ses labeurs dans les demeures éternelles."


 (Extrait du Synaxaire, vies des saints de l'Église Orthodoxe, adaptation française par Macaire, Moine de Simonos-Petra de la Sainte Montagne dont on peut se procurer la nouvelle édition auprès des trois monastères français dépendant du monastère du Mont Athos (St Antoine, Solan et Terrasson)

Read More!

Le monastère de la Sainte Parascève à Vasilia

 


Le Monastère de Sainte Catherine du Sinaï,
situé en Egypte, a eu quatre annexes (terrains ou biens lui appartenant) en Chypre. Le premier et le plus important est le monastère de la Sainte Parascève (Vendredi Saint), situé au village de Vasilia dans la province de Kyrenia. Le deuxième est le monastère de La Toute Sainte Mère de Dieu Eleousa (la miséricordieuse), qui se trouve au milieu de la grande péninsule de Karpasia. La troisième était située dans le lit de la rivière Hapotami, entre le village de Kouklia et la forêt nationale de Ranti. La quatrième annexe fut découverte près de Psevdas, un village dans la province de Larnaca.



Le monastère de la Sainte Parascève, connu également comme le monastère de Vasilia, ou le monastère du Sinaï, a été le seul des quatre monastères appartenant au monastère du Sinaï, à Chypre, qui a survécu et a été en fonction jusqu’en 1974.




Au milieu du 19ème siècle, les moines trouvèrent une importante source près du monastère. Un d’entre eux, le hiéromoine Ambroise, était pour l'époque, un précurseur dans l'agriculture chypriote. Il possédait non seulement des livres sur l'agriculture, mais il les avait également étudiés et il avait appliqué ses connaissances dans sa pratique. Il construisit près de la source un château d’eau, en haut de la montagne, et créa tout un réseau de distribution de l’eau, de sorte que toutes les terres appartenant au monastère étaient irriguées en abondance, même dans les régions éloignées situées au pied de la montagne ou plus loin dans la plaine.



 De ce système de distribution de l'eau, le monastère tira des revenus importants.
 Après l'invasion turque en 1974, le monastère et ce système d'irrigation, ont été détruits sans pitié par les Turcs et aujourd'hui on peut les voir en ruines.
Read More!

NEWS en français de Google Actualités

Disparitions au Nord de Chypre en 1974 : la Turquie condamnée à ...
Nouvelles d'Arménie
Dans son arrêt, la Grande chambre salue les efforts du CMP pour exhumer et identifier les dépouilles des victimes dans le nord de Chypre, mais elle critique ...
Afficher tous les articles sur ce sujet

Occupation de Chypre : la Turquie condamnée par la CEDH
par Michel Janva 
Occupation de Chypre : la Turquie condamnée par la CEDH. septembre 22, 2009 @ Michel Janva → Réagissez ! C. La Turquie a été condamnée mardi à Strasbourg pour avoir privé des Chypriotes de leur domicile ou de leurs biens à la suite de ...
Chrétienté Info - Eglise Catholique - http://www.chretiente.info/
Bio - Certain pays européens ne veulent pas sauver le thon rouge ...
... destinées à interdire provisoirement le commerce international de thon rouge de l'Atlantique afin de préserver les espèces, en conséquence de l'opposition de l'Espagne, de Malte, de l'Italie, de la France, de la Grèce et de Chypre...
Santé et Nutrition - Revue de... - http://www.bio-stream.fr/Bio_Sante-et-Nutrition_17_178.html
Read More!

"Découvrir Chypre au pluriel du Quattro et Cinquecento" à l'Université de Chypre : Atelier de recherches le 12-15 novembre 2009

 





PROGRAMME prévu

Une dizaine d’interventions, en français, italien ou anglais. Elles seront réparties sur trois jours. Une visite au Musée de Chypre à Nicosie et une visite guidée aux sites historiques de Famagouste. Un événement rencontre à l’Ambassade de l’Italie à Nicosie.
L’atelier aura lieu au centre ville de Nicosie, au Centre culturel de l’Université de Chypre, près la Porte de Famagouste.

LE BUT
« D’une part, le but est de parvenir à une connaissance plus complète des activités intellectuelles ou activités ayant un rapport avec le monde intellectuel, entreprises par des personnages qui séjournaient à Chypre en tant que régent, diplomate ou secrétaire au service des Français ou Vénitiens [...]
D’autre part, nous visons un inventaire plus complet et une meilleure compréhension des représentations littéraires de l’île [...]
L’essentiel de nos explorations sera de considérer des questions fondamentales concernant la circulation des savoirs – manuscrits, bibliothèques, échanges spirituels, littéraires, conceptuels – entre les Francs, la Méditerranée orientale chypriote et les (foyers d’)intellectuels français et italiens du XVe et XVIe siècle.[...] »
(extrait de la lettre d'appel d'offre)

ORGANISATION
Dr Evelien Chayes
Lecturer French Culture and Literature from the Middle Ages to the 17th century
Département d’Études françaises et de Langues vivantes
Université de Chypre
12 Aglantzias Avenue
PO Box 20537
1678 Nicosie
Chypre
chayes.evelien@ucy.ac.cy
T: (+357) 22 89 43 72
F: (+357) 22 89 43 87
http://www.new.ucy.ac.cy/~evchayes.aspx Read More!

Le monastère de Saint BARNABE (en territoire occupé)

 



Jusqu'à l'invasion turque de 1974, vivaient au monastère trois moines âgés, les derniers : les frères Barnabé, Charitonas et Chrysanthos, qui étaient de grands hagiographes (iconographes) et musiciens byzantins de Tremetousia. Ils sont restés là pendant deux années de plus jusqu'en 1976, puis ont dû quitter le monastère et se retirer au monastère de Stavrovouni Après l'occupation turque, le monastère a été dépouillé de ses antiques icônes et de ses trésors. On ne sait où sont aujourd'hui les objets sacrés du monastère et ses icônes (au nombre d’environ 150). Les icônes d'origine de l'iconostase de l'église du monastère manquent et les icônes du petit musée d’icônes n'ont rien à voir avec les icônes qui se trouvaient dans le lieu, car les icônes d'origine ont été soit détruites soit vendues à l'étranger à des trafiquants d'art.



L'Église de Chypre est autocéphale et comme l'histoire nous le raconte, elle a été reconnue comme autocéphale en 431 au Concile d'Ephèse. Toutefois, le patriarche d'Antioche essayé de dépouiller l'Eglise de Chypre de ses droits inaliénables. En 477 le clergé de Chypre a utilisé la découverte miraculeuse des reliques de Saint-Barnabé, pour retirer l'Église de Chypre des Patriarcats et rompre complètement et définitivement.

À l'époque paléochrétienne et byzantine, l'archevêque de Chypre ne résidait pas à Nicosie comme aujourd'hui, mais à Constantia, ville où vécut, fut martyrisé et mourut Barnabas. La petite ville byzantine tenait son nom de Constantin le Grand, et a été construit sur les ruines de l'antique cité de Salamine.

La tradition chrétienne, fondée sur des faits historiques, nous apprend que l'archevêque de Constantia Anthemios vit l'apôtre Barnabé, dans un rêve, qui lui indiquait l'emplacement de sa tombe, dans la plaine de Salamine et sous un arbre solitaire, un arbre trimithia ( un arbre indigène à Chypre ), et qu'il le poussa à ouvrir
cette tombe.



L'Archevêque Anthemios obéit à la vision et en procession solennelle, ouvrit la voie vers la tombe. On a creusé sous l'arbre trimithia et là on a mis au jour une tombe, creusée dans le calcaire, oubliée de tous. Dans cette tombe, on a découvert les restes de Saint Barnabé et sur sa poitrine, l'archevêque Anthemios a trouvé un exemplaire de l'Evangile de Matthieu, écrit par la main de l'apôtre Barnabé. L'Évangile de Matthieu à la main, Anthemios a navigué vers Constantinople, c'était à l'époque du règne de l'empereur Zénon (474-491. L'empereur a reçu l'Evangile avec joie et l'a placé dans une église près du palais impérial.





L’empereur Zénon a entendu avec complaisance les doléances de l'archevêque de Chypre concernant les actions du patriarche d'Antioche et a confié la responsabilité de la décision à Akakios, le Patriarche de Constantinople. Puis il a été décidé d'appeler à former un conseil ecclésiastique ; au cours de cette assemblée ont été confirmées les célèbres huit règles déjà définies par les décrets du Concile d'Ephèse, et le «statu quo ante » a été confirmé.
A l'issue de cette réunion l’empereur Zenon a émis un décret qui interdisait au Patriarche d'Antioche et au reste du clergé de violer l'autonomie de l'Eglise de Chypre, qui a été déclarée comme indépendante et autocéphale.
L'évêque de Constance a été nommé Métropolite de toute l'île de Chypre, s'est vu décerner le titre d'archevêque de Chypre, et a reçu le titre de Béatitude.
De surcroît, l'empereur de Byzance a donné encore davantage à l'archevêque de Chypre, qui avait déjà les droits d'un patriarche, en lui octroyant des fonctions et privilèges qu'aucun autre patriarche n’avait jamais eu, et qui appartenaient de droit à l'empereur. Entre autres, les privilèges suivants ont été donnés à l'Archevêque de Chypre: porter un manteau de pourpre dans les cérémonies officielles et tenir au lieu du simple bâton pastoral, le sceptre impérial supportant l'univers au dessus. Il a également été habilité à utiliser un sceau avec l'aigle à deux têtes et a été autorisé à signer à l'encre rouge à l’instar du souverain de Byzance.



A environ 100 mètres à l'est du monastère une tombe creusée dans la roche de la période romaine est considérée comme le tombeau de Saint-Barnabé, qui est bien entendu vide maintenant. C'est précisément pour cette raison que cette tombe est devenue un centre de pèlerinage et a été décorée de peintures murales, qui sont cependant presque effacées de nos jours.




En 75 après JC l’apôtre Barnabé est retourné à son Seigneur et ses disciples, et Marc l’a enterré secrètement dans cette tombe avant d’être chassé de l'île par la suite. Avec les reliques de l'apôtre Barnabé fut également enterré un manuscrit de l'Évangile de Matthieu..
En descendant un escalier on accède au tombeau, où une source d'eau a été ouverte afin que les pèlerins puissent y prendre de l'eau bénite.
C’est là, sur la poitrine des reliques de Saint-Barnabé que l’archevêque Anthemios trouva la copie de l'Evangile de Matthieu écrit de la main de l'apôtre Barnabé. Barnabé a été martyrisé durant la conversion des païens et des juifs, ses anciens camarades. Il a été torturé et lapidé à mort par les Juifs dans sa ville natale de Salamine.


Read More!

NEWS en français de Google Actualités


La mission de l'UE en fâcheuse posture au Kosovo
l'Humanité
... l'Espagne, la Slovaquie, la Roumanie, la Grèce et Chypre. a tout de suite été vivement contestée par une frange importante de la population albanaise, ...
Afficher tous les articles sur ce sujet
Canoë
Les destinations les plus sécuritaires du monde
Canoë
Chypre est aussi un endroit qui a réussi à se libérer de son image traditionnelle: sa lutte pour l'indépendance contre les Britanniques dans les années 1950 ...
Afficher tous les articles sur ce sujet
Une tornade touche Nicosie, Chypre (+ vidéo)
Météoworld
Une dépression qui s'est formée dans l'Est de la Méditerranée a engendré des précipitations à caractère orageux sur l'île de Chypre. Sur Nicosie, un orage ...
Afficher tous les articles sur ce sujet
RTBF
CONFÉRENCE DE PRESSE DU CONSEILLER SPÉCIAL DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL ...
ONU (Communiqué de presse)
Les négociations sous les auspices des Nations Unies en vue de parvenir à un règlement global du problème de Chypre progressent, malgré la persistance de ...
Afficher tous les articles sur ce sujet
Développement durable le journal
Solaire : Enerqos accélère sa croissance
Développement durable le journal
Après l'Italie, la France et la Grèce, c'est en Espagne et à Chypre qu'elle prévoit de s'implanter. Fondée il ya trois ans par un groupe d'anciens ...
Afficher tous les articles sur ce sujet

Observatoire de la Vie Politique Turque (OVIPOT): Difficiles ...
par OVIPOT 
L'Union européenne a gelé, en effet, 7 des 37 chapitres du processus de négociations avec la Turquie, en raison du refus de celle-ci d'appliquer l'accord d'Union douanière à la République de Chypre, c'est-à-dire d'ouvrir à la partie ...
Observatoire de la Vie Politique... - http://ovipot.blogspot.com/
Read More!

BREVE HISTOIRE de l'organisation de L'EGLISE DE CHYPRE








Les apôtres Paul et Barnabas ont fondé l'Église de Paphos en 46 après J.-C. Elle fut la première église chrétienne qui a été fondée par les apôtres. Plus tard Saint Heraclidius et l’évêque Epafras l’ont organisée  avec l'aide de l'apôtre Barnabé. Ils ont beaucoup contribué à la diffusion du Christianisme. Paphos, à cette époque, était la capitale de Chypre, l’Église de Paphos était si bien établie, qu'elle a participé au premier concile œcuménique, qui s'est tenu à Nice en 325 après J.-C., avec l'évêque Cyril ou Cyriacos, un écrivain bien connu. L’évêque de Paphos Ioulios a participé au second Concile œcuménique qui a eu lieu à Constantinople en 381, tandis que l'évêque de Paphos Saprikios fut du troisième concile œcuménique qui a eu lieu à Éphèse en 431 et a confirmé l'autocéphalie de l'Eglise de Chypre. 


A partir de  l'an 330  Chypre fut un district de Constantinople et le christianisme fut la religion officielle de l'île.

Jusqu’aux tremblements de terre dévastateurs de 332 et 342 qui  ruinèrent Paphos, l'évêque de Paphos était le métropolite de l'île. Après les tremblements de terre Salamine succéda à Paphos comme capitale de Chypre et l'évêque de Salamine fut déclaré  Métropolite. Malgré les catastrophes, Paphos se reconstitua à la fin du 4e siècle et l'église fut à nouveau bien organisée. Au cours de cette période, deux grandes églises chrétiennes ont été construites, la basilique de Saint-Kyriaki et la basilique de Panagia Limeniotissa.




En 653 les Arabes envahirent Paphos et restèrent jusqu'à 680. Au cours de cette période Paphos subit d'énormes désastres et les deux basiliques furent presque totalement détruites et converties en écuries. Lorsque les Arabes partirent, elles ont été reconstruites, avec beaucoup d'autres églises.
Pour les siècles suivants l'Église orthodoxe a continué d'exister, bien qu'il n'y ait pas de document écrit pour l'Eglise de Paphos.
En 1192, les Francs s’emparèrent de Chypre. Au cours de la période franque, l'Eglise orthodoxe a été persécutée et le siège épiscopal orthodoxe a été transféré à Arsinoé, Polis Chrysochous, pendant que Paphos était devenue le siège de l'Évêque latin.


Peristerona Church


En 1570, ce fut au tour de Turcs d’occuper Chypre. Tentant de donne à  leur occupation une suite pacifique, ils ont restauré la l’autocéphalie de l'Eglise de Chypre et à partir de la seconde moitié du 17ème siècle furent définitivement fixés l'archevêché de Chypre, ainsi que les trois diocèses de Paphos, Kition et Kyrenia. Plus tard y ont été ajoutés les diocèses de Limassol et Morphou.
Les évêques de Paphos, ainsi que l'archevêque de Chypre et les autres évêques et les hiérarques, se sont tenus aux côtés du peuple chypriote grec et lui a apporté son soutien pour surmonter toutes les difficultés auxquelles il a eu à faire face en raison des diverses occupations de l'île et maintenir leur identité nationale et religieuse à travers les siècles.






Read More!

NEWS en français de Google Actualités

WLS-webtélévision souverainiste - Un groupe d'experts appelle à ...
"Ce rapport est culpabilisant pour l'Europe", a protesté l'ambassadeur de Chypre à Paris. Il a fustigé une approche "qui n'est pas constructive". "Il faut mettre plus de pression sur la Turquie", a-t-il expliqué....
Webtelevision souverainistes - http://www.webtelelibre.levillage.org/



CBp Carbon Industries annonce le passage en phase précommerciale ...
Euroinvestor
Nous sommes fiers d'annoncer que notre toute première usine commerciale à Chypre, dont nous venons tout juste d'achever la construction, est désormais ...
Afficher tous les articles sur ce sujet
Read More!

ST BARNABE (BARNABAS) le CHYPRIOTE l'un des 72 Apôtres du Christ












St Barnabé - comme on dit en français - ou St Barnabas fut un Apôtre particulièrement important dans l'histoire de l'Église. 
Dans la Légende dorée qui raconte la vie des saints on peut lire cette introduction de la vie de St Barnabé :
"Barnabé veut dire fils de celui qui vient, ou bien fils de consolation, ou fils de prophète, ou fils qui, enserre. Quatre fois il a le titre de fils pour quatre sortes de filiation. L'écriture donne ce nom de fils, en raison de la génération, de l’instruction, de l’imitation, et de l’adoption. Or, il fut régénéré par J.-C. dans le baptême, il fut instruit dans l’Evangile, il imita le Seigneur par son martyre, et il en fut adopté par la récompense céleste. Voilà pour ce qui le regarde lui-même. Voici maintenant ce qui le concerne quant aux autres : il fut arrivant, consolant, prophétisant et enserrant. Il fut arrivant, parce qu'il alla prêcher partout : ceci est clair, puisqu'il fut le compagnon de saint Paul. Il consola les pauvres et les affligés, les premiers en leur portant des aumônes, les seconds en leur adressant des lettres de la part des apôtres : Il prophétisa puisqu'il fut illustre en annonçant les choses à venir; il fut enserrant, c'est-à-dire qu'il réunit et rassembla dans la foi une multitude de personnes; la preuve en est dans sa mission à Antioche. Ces quatre qualités sont indiquées dans le livre des Actes (XI). C'était un homme, mais un homme de courage, ce qui a trait à la première qualité, bon, c'est pour la seconde, plein du Saint-Esprit, voilà pour la troisième, et fidèle ou plein de foi, ceci regarde la quatrième qualité."


On le fête le 11 juin
 

Voici tous les extraits des Écritures où on peut voir citer son nom, (ce n'est pas rien !) :

Actes 4:36  Joseph, surnommé par les apôtres Barnabas, ce qui signifie fils d’exhortation, Lévite, originaire de Chypre,
Actes 9:27  Alors Barnabas, l’ayant pris avec lui, le conduisit vers les apôtres, et leur raconta comment sur le chemin Saul avait vu le Seigneur, qui lui avait parlé, et comment à Damas il avait prêché franchement au nom de Jésus.
Actes 11:22  Le bruit en parvint aux oreilles des membres de l’Eglise de Jérusalem, et ils envoyèrent Barnabas jusqu’à Antioche.
Actes 11:25  Barnabas se rendit ensuite à Tarse, pour chercher Saul;
Actes 11:30  Ils le firent parvenir aux anciens par les mains de Barnabas et de Saul.
Actes 12:25  Barnabas et Saul, après s’être acquittés de leur message, s’en retournèrent de Jérusalem, emmenant avec eux Jean, surnommé Marc.
Actes 13:1  Il y avait dans l’Eglise d’Antioche des prophètes et des docteurs: Barnabas, Siméon appelé Niger, Lucius de Cyrène, Manahen, qui avait été élevé avec Hérode le tétrarque, et Saul.
Actes 13:2  Pendant qu’ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu’ils jeûnaient, le Saint-Esprit dit: Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l’oeuvre à laquelle je les ai appelés.
Actes 13:4  Barnabas et Saul, envoyés par le Saint-Esprit, descendirent à Séleucie, et de là ils s’embarquèrent pour l’île de Chypre.
Actes 13:7  qui était avec le proconsul Sergius Paulus, homme intelligent. Ce dernier fit appeler Barnabas et Saul, et manifesta le désir d’entendre la parole de Dieu.
Actes 13:43  et, à l’issue de l’assemblée, beaucoup de Juifs et de prosélytes pieux suivirent Paul et Barnabas, qui s’entretinrent avec eux, et les exhortèrent à rester attachés à la grâce de Dieu.
Actes 13:46  Paul et Barnabas leur dirent avec assurance: C’est à vous premièrement que la parole de Dieu devait être annoncée; mais, puisque vous la repoussez, et que vous vous jugez vous-mêmes indignes de la vie éternelle, voici, nous nous tournons vers les païens.
Actes 13:50  Mais les Juifs excitèrent les femmes dévotes de distinction et les principaux de la ville; ils provoquèrent une persécution contre Paul et Barnabas, et ils les chassèrent de leur territoire.
Actes 13:51  Paul et Barnabas secouèrent contre eux la poussière de leurs pieds, et allèrent à Icone,
Actes 14:1  A Icone, Paul et Barnabas entrèrent ensemble dans la synagogue des Juifs, et ils parlèrent de telle manière qu’une grande multitude de Juifs et de Grecs crurent.
Actes 14:6  Paul et Barnabas, en ayant eu connaissance, se réfugièrent dans les villes de la Lycaonie, à Lystre et à Derbe, et dans la contrée d’alentour.
Actes 14:12  Ils appelaient Barnabas Jupiter, et Paul Mercure, parce que c’était lui qui portait la parole.
Actes 14:14  Les apôtres Barnabas et Paul, ayant appris cela, déchirèrent leurs vêtements, et se précipitèrent au milieu de la foule,
Actes 14:20  Mais, les disciples l’ayant entouré, il se leva, et entra dans la ville. Le lendemain, il partit pour Derbe avec Barnabas.
Actes 15:2  Paul et Barnabas eurent avec eux un débat et une vive discussion; et les frères décidèrent que Paul et Barnabas, et quelques-uns des leurs, monteraient à Jérusalem vers les apôtres et les anciens, pour traiter cette question.
Actes 15:12  Toute l’assemblée garda le silence, et l’on écouta Barnabas et Paul, qui racontèrent tous les miracles et les prodiges que Dieu avait faits par eux au milieu des païens.
Actes 15:22  Alors il parut bon aux apôtres et aux anciens, et à toute l’Eglise, de choisir parmi eux et d’envoyer à Antioche, avec Paul et Barnabas, Jude appelé Barsabas et Silas, hommes considérés entre les frères.
Actes 15:25  nous avons jugé à propos, après nous être réunis tous ensemble, de choisir des délégués et de vous les envoyer avec nos bien-aimés Barnabas et Paul,
Actes 15:35  Paul et Barnabas demeurèrent à Antioche, enseignant et annonçant, avec plusieurs autres, la bonne nouvelle de la parole du Seigneur.
Actes 15:36  Quelques jours s’écoulèrent, après lesquels Paul dit à Barnabas: Retournons visiter les frères dans toutes les villes où nous avons annoncé la parole du Seigneur, pour voir en quel état ils sont.
Actes 15:37  Barnabas voulait emmener aussi Jean, surnommé Marc;
Actes 15:39  Ce dissentiment fut assez vif pour être cause qu’ils se séparèrent l’un de l’autre. Et Barnabas, prenant Marc avec lui, s’embarqua pour l’île de Chypre.
1 Corinthiens 9:6  Ou bien, est-ce que moi seul et Barnabas nous n’avons pas le droit de ne point travailler?
Galates 2:1  Quatorze ans après, je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabas, ayant aussi pris Tite avec moi;
Galates 2:9  et ayant reconnu la grâce qui m’avait été accordée, Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d’association, afin que nous allassions, nous vers les païens, et eux vers les circoncis.
Galates 2:13  Avec lui les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabas même fut entraîné par leur hypocrisie.
     Colossiens 4:10  Aristarque, mon compagnon de captivité, vous salue, ainsi que Marc, le cousin de
    Barnabas, au sujet duquel vous avez reçu des ordres s’il va chez vous, accueillez-le



 le 1° voyage de Paul & Barnabé
Read More!

ST MAMAS gardien et protecteur de Chypre





Saint-Mamas est né au troisième siècle en Paphalagonia en Asie. On dit qu’il a été ermite à Chypre. Il a refusé de payer des impôts aux autorités byzantines et fut appelé à Constantinople pour s'expliquer. Sur son chemin un lion et un agneau (avec lesquels on fait la plupart du temps son portrait) entrent dans l'histoire, mais comment précisément, ce n’est pas très clair. L'image de Saint-Mamas sur le dos du lion sert à nous rappeler à la manière symbolique de la théologie de l'Eglise orthodoxe comment celle-ci conçoit la création et la place de l'homme qu’il y occupe en tant que partie de celle-ci. L'icône de Saint-Mamas le montre. Nous représentant tous, il monte le lion affirmant ainsi la domination sur l’animal comme sur toute la création cependant que l'agneau dans ses bras, témoigne que nous sommes simplement gérants des choses vivantes. Est ici représentée l'unicité de l'humanité avec toute la création dont l'humanité est le gardien. La cosmologie de l'Église orthodoxe telle qu’illustrée sur l'icône de Saint-Mamas est mise à rude épreuve en ces temps où le pillage et l'exploitation effrénée des ressources de la terre pour le bénéfice de quelques uns et à l'exclusion du plus grand nombre et des générations futures est la norme. La généreuse tradition au sein de la chrétienté orientale a toujours enseigné la sacralité du monde et de l'interdépendance de l'humanité avec toute vie.






Bien que ses reliques aient pris le chemin de la France au 8ème siècle et que l'Eglise le considère officiellement comme le saint patron des bergers, des orphelins et des victimes de la torture, à Chypre, où il est mieux connu et où il y a 14 églises qui lui sont consacrées, il est affectueusement considéré à ce jour comme celui qui garde le peuple chypriote et en prend soin. Il est aussi le saint patron des fraudeurs du fisc ! En effet on raconte que St Mamas ayant été sommé de payer l'impôt par le gouverneur de l'époque refusa de s'acquitter des taxes en déclarant qu'il habitait une grotte  non imposable. Le gouverneur envoya donc deux soldats pour l'emmener en prison et ce serait sur le chemin qu'ils auraient fait la rencontre terrible du fameux lion des griffes duquel St Mamas aurait soustrait l'agneau. Les soldats furent terrifiés mais St Mamas aurait chevauché le fauve et prenant l'agneau dans ses bras il aurait poursuivi sa route avec à sa suite les soldats sidérés.Un tel prodige valut à St Mamas à son arrivée en ville d'être totalement exempté de tout impôt.





 Le monastère, retiré tout en haut de la montagne sur Kasos, qui lui est dédié, bénéficie d'une situation spectaculaire dans les rochers du côté sauvage du sud de l'île. 




Au cours de la fête annuelle de Saint-Mamas le monastère habituellement déserté éclate de vie. Des plats traditionnels sont préparés dans les cuisines et musique et danse se prolongent jusqu’au petit matin.
Read More!

NEWS en français de Google Actualités

Dossier : Chypre, quels obstacles pour une réunification?
Radio Vatican
Mehmet Ali Talat, le dirigeant de la République turque de Chypre Nord a déjà souligné que la Turquie « reconnaîtrait un état chypriote réunifié » mais le ...
Afficher tous les articles sur ce sujet
Chronologie de Chypre (1571-2009)
L'Express
L'île de Chypre est divisée en deux entités depuis l'occupation de sa partie nord par l'armée turque en 1974. Interrompues à plusieurs reprises, ...
Afficher tous les articles sur ce sujet
Un groupe d'experts appelle à accélérer l'adhésion de la Turquie à ...
La Tribune.fr
"Ce rapport est culpabilisant pour l'Europe", a protesté l'ambassadeur de Chypre à Paris. Il a fustigé une approche "qui n'est pas constructive". ...
Afficher tous les articles sur ce sujet
 
Read More!

Le monastère de la Panagia Tou Sinti

 


Le monastère de la Panagia Tou Sinti est un monastère "abandonné" qui se trouve sur les rives de la rivière Xeros dans la région de Paphos. Cette nef centrale du monastère de la Panagia Tou Sinti Tou remonte au 16ème siècle et est encore aujourd'hui en remarquablement bon état en raison principalement de travaux de restauration excellente. Considéré comme l'un des bâtiments les plus importants de la période vénitienne à Chypre, le monastère de la Panagia Tou Sinti a également reçu le prix Europa Nostra pour le travail de restauration et de conservation qui a été effectué.

Le monastère a été magnifiquement restauré par l'UNESCO et est aujourd'hui un site du patrimoine mondial, culturel et il est également facile de voir pourquoi en 1997, il a reçu le prix Europa Nostra. Le bâtiment a été magnifiquement restauré et a une magnifique apparence.
Situé sur les rives de la rivière Xeros, le monastère de la Panagia Tou Sinti est entouré de terres parmi les plus sauvages et les plus tranquilles de l'île de Chypre.

Visiter les bâtiments anciens et sites antiques est un excellent moyen d'explorer et de comprendre ce qui s'est passé dans les temps anciens.
(d'après un article de http://www.paphos26.com) Read More!

Relations France Chypre



Reçu par Nicolas Sarkozy, le président Christofias
sarkozy christofias
Nicolas Sarkozy reçoit M. Christofias sur le perron de l'Elysée. (crédit : Présidence, P.Segrette)


« La France - lui a assuré le président Sarkozy - sera aux côtés de Chypre de la première minute de la journée à la dernière, tous les mois et toutes les années, défendant les principes qui permettent à Chypre de retrouver son droit sur des bases justes. »
Read More!

news


Départ d'une délégation parlementaire chinoise à Chypre, en ...
Une délégation de l'Assemblée nationale populaire (APN, le parlement chinois) a quitté Beijing mardi pour se rendre en visite amicale à Chypre, en Finlande et en Italie. Cette délégation est dirigée par Hua Jianmin, vice-président du ...
En24Heures.com - http://www.en24heures.com/
Super-Satellite WPT Chypre - Blog de Karbon
Quelle déception, nous n'étions que 7 à participer et donc pas de package pour le WPT à Chypre. Après la première heure de jeu, structure deepstack, nous étions toujours 7 et la déception cont ... Hébergé par Overblog.
Blog de Karbon - http://karbon.over-blog.com/
Mieux informer sur le climat pourrait aider à Copenhague
Le réservoir de Kourris, à sec, près de Limassol, à Chypre. L'Organisation météorologique mondiale espère que la conférence internationale sur le climat de la planète, qui réunit cette semaine à Genève des délégués de 150 pays, ...
RMC.fr toute l'info - http://www.rmc.fr/rub/info/2/
Read More!

Nouveau témoignage d’un massacre de 320 Chypriotes- Grecs en 1974

Un autre témoignage sensationnel de de massacre de prisonniers chypriotes-grecs pendant l'invasion turque de 1974 est publié le 31 août dans la presse turque. Le journal « Afrika » a publié le témoignage oculaire d’un chypriote-turc, témoin selon lequel 320 prisonniers chypriotes-grecs se trouvant dans huit bus, ont été massacrés avec des lances et des baïonnettes par des soldats turcs.
L'incident, conformément au témoignage, s’est produit au moment où les 320 prisonniers Chypriotes- grecs sont parvenus avec les autobus à la plage de Keryneias où ils devaient embarquer sur le bateau afin qu’ils soient transportés en Turquie. Au même moment, un bateau transportant des soldats turcs est arrivé. Ces derniers, lorsqu’ils ont appris qu’il s’agissait de prisonniers grecs, les ont attaqués avec les lances et les baïonnettes sur la plage.
Du sang des prisonniers la mer s’est teintée de rouge, mentionne de façon caractéristique le témoin lequel a admis qu'il a craint, lui aussi, pour sa vie en raison de la détermination des soldats turcs.
Le témoin oculaire, qui ne veut pas que soit révélé son nom, a déclaré que les prisonniers chypriotes-grecs sont probablement enterrés près de l’hôtel Maremonte à Keryneia.
Ce massacre a eu lieu à la fin du mois d'août 1974.
Νέα μαρτυρία για ομαδική σφαγή Ελληνοκυπρίων το 1974. ( Δείτε εδώ ΚΑΝΤΕ ΚΛΙΚ )
Read More!