Nostalgie de la puissance d'un côté / Nostalgie de la liberté de l'autre...

Beaucoup de peuples sur cette terre vivent dans la nostalgie de leur gloire passée, de leur puissant empire perdu... Ces peuples généralement vantent les mérites de la pacification du territoire qu'ils avaient conquis et de la civilisation dont le monde aurait bénéficié grâce à eux. Par certains côtés les beaux restes qui subsistent de cette expansion pourraient nous faire admirer le passé des conquérants... Mais il ne faut surtout pas oublier : 1. Un peuple conquis est toujours un peuple soumis. 2.Un peuple soumis est humilié en permanence directement et indirectement. 3. A cette humiliation s'ajoute la persécution quand ce peuple refuse d'être humilié. 4. Si la persécution ne suffit pas à écraser l'énergie de ce peuple, elle peut se poursuivre en génocide...
La nostalgie de la liberté disparue est d'un autre ordre...
Ce blog veut témoigner pour Chypre. Il se composera d'articles glanés ci et là sur le web soit en français soit que j'aurais traduits et particulièrement de traductions du merveilleux Blog, si passionné et si riche de NOCTOC. qui m'a permis de transcrire ses textes . Puissent les lecteurs francophones en prendre connaissance !
____________________________________________

Dans le Village de Kakopetria église Agia Theotokos


Read More!

Chypre… Athènes et Ankara dans l'impasse

Plus de 40 ans après la partition de Chypre, les négociations entre Athènes et Ankara dans l'impasse

Plus de 40 ans après la partition de Chypre, les négociations entre Athènes et Ankara dans l'impasse
Lors des négociations qui se sont tenues à Genève sur la réunification de l'île, le chef de la diplomatie grecque, Nikos Kotzias, a appelé la Turquie à en finir avec «l'occupation» de la partie nord de l'île. Ankara refuse tout retrait définitif. 
«Une solution juste du problème chypriote signifie avant tout d'en finir avec les causes qui l'ont provoqué, c'est-à-dire l'occupation, la présence de troupes d'occupation et l'existence d'un système de garanties qui a été violé», a déclaré le ministre grec des Affaires étrangères, Nikos Kotzias. Il a tenu ces propos devant la presse grecque à Genève, à l'issue de négociations qui s'y déroulaient pour tenter de réunifier l'île de Chypre, divisée entre communautés grecque et turque depuis 42 ans. 



«Notre position reste [...] le règlement du retrait de l'armée turque», a pour sa part déclaré le président chypriote Nicos Anastasiades, en référence aux quelque 30 000 soldats stationnés dans la partie nord de l'île depuis 1974.
Achevée vendredi 13 janvier sans solution, la conférence de Genève avait réuni autour des parties chypriotes les puissances «garantes» de l'île depuis son indépendance : la Grèce, la Turquie et le Royaume-Uni, ex-puissance coloniale. 
L'enjeu était de discuter de la sécurité d'une île réunifiée, membre de l'Union européenne. 
Avant l'ouverture de cette réunion, Athènes avait rappelé qu'elle s'opposait à tout droit d'intervention unilatérale pour un pays tiers et réclamait un cadre pour le retrait progressif des troupes turques.   

Hors de question pour Erdogan de retirer ses troupes de Chypre

Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait quant à lui précédemment réaffirmé que le retrait total des troupes turques de Chypre était «hors de question» pour Ankara. Il a également évoqué des différends sur la présidence tournante d’une Chypre fédérale divisée en deux entités – grecque et turque – jugeant «inacceptable» que les Grecs assurent la présidence pendant quatre mandats contre un seul pour les Turcs.
Selon lui, l’idée avait été émise d’accorder deux mandats aux Grecs pour chaque mandat turc : «Ça, c’est juste. Si nous voulons une paix juste et globale, c’est ainsi qu’il faut procéder», avait-il martelé. Indiquant qu’Ankara n’était pas d’humeur à faire des concessions, il a ajouté : «A part ça, nous leur avons dit [à Genève] que personne ne devait rien attendre de nous.» 
Chypre est divisée depuis que l'armée turque a envahi en 1974 la partie nord de l'île en réaction à un coup d'Etat visant à rattacher le pays à la Grèce et qui inquiétait la minorité turcophone de l'île.
Depuis, la République de Chypre, membre de l'UE depuis 2004, n'exerce son autorité que sur la partie sud de l'île, où vivent les Chypriotes grecs. Les Chypriotes turcs habitent dans le nord, où une République turque de Chypre du Nord (RTCN) autoproclamée n'est reconnue que par Ankara.
Read More!

L’avenir de Chypre se joue à Genève cette semaine


Le président de la République de Chypre, Nicos Anastasiades et l’émissaire de l’ONU Espen Barth Eide, ancien ministre norvégien des Affaires étrangères, à leur arrivée à l'ONU le 9 janvier 2017. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)
Le président de la République de Chypre, Nicos Anastasiades et l’émissaire de l’ONU Espen Barth Eide, ancien ministre norvégien des Affaires étrangères, à leur arrivée à l'ONU le 9 janvier 2017. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi) 
Le président de la République de Chypre, Nicos Anastasiades, et le dirigeant chypriote turc Mustafa Akinci affichaient tous les deux un large sourire à leur arrivée lundi matin au Palais des Nations. Les deux dirigeants ont entamé un marathon diplomatique pour essayer de trouver un accord sur la réunification de l’île, scindée en deux depuis plus de quarante ans. L’ONU, qui joue les facilitateurs, faisait preuve, à l’ouverture de ces pourparlers, d’un optimisme prudent.
«Les dirigeants montrent beaucoup de courage, beaucoup de volonté. Cela va être difficile, mais pas impossible. Nous sommes à un moment de vérité», a déclaré l’émissaire de l’ONU Espen Barth Eide, ancien ministre norvégien des Affaires étrangères. Le diplomate n’a pas caché que l’engagement en coulisse de la Turquie, de la Grèce et de la Grande-Bretagne pourrait jouer un rôle déterminant. Les discussions continuent d’achopper sur des points sensibles. Les deux délégations chypriotes ont démarré leurs entretiens en abordant la question du nombre de Chypriotes grecs qui sont fondés à réclamer une propriété dans la partie nord de l’île après l’invasion turque en 1974.
A la différence des précédentes rencontres, qui s’étaient achevées sans résultat, les deux parties ont devant elles une liste resserrée des points qui font toujours blocage. Le plan de travail établi pour la semaine, avec la tenue jeudi d’une conférence internationale, laisse supposer que d’un côté comme de l’autre on n’exclut pas d’arriver à un accord «historique». Même si elle soulève un vent de colère et d’indignation parmi les défenseurs des droits de l’homme, la participation du président turc à un ultime round de discussions consacré aux questions de sécurité est toujours dans l’air. Recep Tayyip Erdogan doit venir retrouver le premier ministre grec, Alexis Tsipras, et la première ministre britannique, Theresa May. Il est peu vraisemblable qu’il ait prévu de se déplacer pour entériner un échec.
La pression mise sur les épaules de Nicos Anastasiades et Mustafa Akinci est énorme. L’Union européenne – dont Chypre est membre – a annoncé que le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et la cheffe de la politique étrangère de l’UE, Federica Mogherini, allaient également se rendre jeudi à Genève. Antonio Guterres est également annoncé. Le Portugais, qui occupe depuis quelques jours seulement le poste de secrétaire général de l’ONU, va y faire son baptême du feu. A la veille de la reprise des pourparlers, il a exprimé l’espoir que «toutes les parties démontreraient la créativité nécessaire à la recherche de solutions innovantes». 
Selon Espen Barth Eide, l’enjeu sécuritaire dépasse les seuls aspects liés au partage de l’île. «Un accord améliorerait d’autres dynamiques dans la région, notamment en Syrie», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. Une analyse que partagerait son homologue sur la Syrie, Staffan de Mistura.
(TDG)(Créé: 09.01.2017, 18h25) Read More!

Acquisition de photos rares sur Chypre au XIX°s




 Evie Andreou
Le Musée des Costas et de la Fondation Rita Severis, Centre d'arts visuels et de recherche, a présenté jeudi son dernier acquis, l'archive photographique personnelle de l'archéologue et historien d'art Camille Enlart de ses visites à Chypre à la fin du XIXe et au début du XXe siècle.

Les archives - 13 albums avec 543 photographies - "nous pensons que ce sont les photographies les plus importantes que nous avons acquises, mais aussi les archives les plus importantes du Chili au 19ème siècle", a déclaré Costas Severis.

Camille Enlart - b.1862- d.1927 - qui figurait parmi les plus importants historiens de l'art spécialisés dans l'architecture gothique médiévale, a pris ces photographies lors de ses deux missions à Chypre, en 1896 et 1901, a déclaré la directrice exécutive de CVAR, Rita Severis. "Nous croyons que c'est peut-être l'archive la plus importante sur Chypre médiévale, dépeignant les monuments, la topographie et les scènes de la vie quotidienne sur l'île".

Elle a ajouté que, sur la base des résultats de ses visites, Enlart a écrit le célèbre livre L'Art Gothique et la Renaissance en Chypre - publié en 1899 - qui a été traduit en anglais par Sir David Hunt, L'art gothique et la Renaissance à Chypre, en 1987.


Sur les 543 photographies, 470 photographies sont signées, montées sur du papier fort, et portent l'inscription manuscrite d'Enlart lui-même au verso. 45 autres photographies ont été données à Enlart par des amis et des collègues comme le capitaine Young, Tano, Luigi Balthassarre, Bellamy, Berthaud et le comte Jean de Kergorlay. Dans la collection sont également 28 autres photos non signées.

Rita Severis a déclaré que ces photographies restent un témoignage précieux et le seul témoignage visuel de beaucoup des bâtiments dépeints concernant le passé médiéval de Chypre, autant ont été détruits tout au long du 20ème siècle. "En outre, il y a des scènes de la vie quotidienne dans les villes et les villages de Chypre de 1896 comme par exemple le bazar de Nicosie, la foire de St Barnabas, les vendeurs de thym etc".

Enlart a enseigné l'archéologie médiévale à l'École Spéciale d'Architecture et à l'École du Louvre et a été directeur du Musée de la sculpture au Trocadéro à Paris. Il pratiquait la photographie notamment lors de ses voyages en Espagne, au Portugal, en Scandinavie, en Syrie et à Chypre où il étudie l'épanouissement de l'art gothique hors de France.

Lors de ses principales missions à Chypre en 1896 et 1901, il ramena en France des objets achetés ou trouvés sur l'île. Ses collections - sculptures, peintures, poteries, photographies - sont aujourd'hui préservées, pour la plupart, à Boulogne-sur-Mer, sa ville natale.

Les photographies ne seront pas exposées au musée en ce moment, car elles doivent d'abord être restaurées et numérisées.

Le but, a dit Rita Severis, est d'en savoir plus sur les bâtiments décrits comme tous ne sont pas des sites reconnaissables.

Parmi les objectifs, il est également prévu d'organiser un certain nombre de conférences et ateliers en coopération avec l'Université de Chypre, at-elle dit, sur l'histoire de ces photos et des bâtiments.

L'archive photographique a récemment été achetée aux enchères en France. "L'acquisition a été rendue possible grâce au généreux soutien d'amis venus de l'étranger et du pays; Le petit-fils du grand homme, M. Christian Enlart, a estimé que ces archives devaient revenir à Chypre et au Centre des arts visuels et de la recherche, à Mme Ayla Gurel, au Dr Marios Sarris et à d'autres qui souhaitaient rester anonymes ».
(source)

Read More!

CHYPRE LA BELLE ÎLE

Read More!

ANTIENNES DE L'AVENT du XIV°s



Capella Romana a produit un nouveau cd de Musique de la Renaissance chypriote faisant contraste entre musique occidentale et byzantine. Les deux églises ont coexisté avec des styles différents d'une musique très sophistiquée. Quelques fois les églises étaient adjacentes
Les antiennes font partie du GrandAvent, les derniers jours de l'Avent analogues à la Semaine Sainte. Chacune de ces antiennes était chantée aux Vêpres à compter du 17 Décembre Une coutume semblable est Las Posadas (espagnol) ou Sim interdiction Gabi (Pilipino). L'Eglise philippine a le privilège de célébrer ces messes avec Gloria et Habit blanc. La messe est à 5h du matin (très fréquent dans les zones tropicales) dans les communautés des États-Unis philippins ont habituellement la messe en soirée.

Read More!

DES PROPHÉTIES des Saints sur l'avenir de Chypre… par Mgr Néophyte de Morphou

Read More!

Saint Monastère de la TouTe Sainte de Kykkos - CHYPRE

Read More!

Restauration du monastère du saint Apôtre André


La première phase d'un projet de réhabilitation du monastère du saint Apôtre André dans le nord occupé touche à sa fin.
Takis Hadjdemetriou, à la tête de la partie chypriote grecque dans le comité technique bicommunautaire sur le patrimoine culturel, a déclaré qu'il pourrait y avoir un léger retard , mais le monastère sera livré en excellent état, et même mieux que la façon dont il était avant 1974. 
Le projet devait se terminer au mois de mai , mais l' achèvement pourrait être repoussé d'un mois. 
La restauration du monastère est un projet bicommunautaire principalement financé par l'Eglise orthodoxe grecque de Chypre et  l'administration religieuse chypriote turque Evkaf
Situé sur pointe la plus orientale de l'île, sur la péninsule de Karpas, le monastère avait un besoin urgent de réparations et il a fallu des années pour parvenir à un accord sur sa restauration. Les  équipes  travaillent maintenant sur ​​le noyau du monument, en se concentrant sur ​​l'église la phase suivante concerne la chapelle médiévale et la fontaine.  (source)
  Read More!

ST THÉOPHILE LE NOUVEAU, MARTYR À CHYPRE





Άγιος Θεόφιλος ο Νέος

Le Saint-Martyr Théophile le Nouveau est né et a grandi à Constantinople sous le règne de Constantin et Irene. Il était commandant des armées romaines et sénateur. Dans une bataille avec les Sarrasins près de Chypre vers l'an 800, son armée ayant été défaite il fut abandonné par les deux autres généraux envieux qui l'accompagnaient, et fut ainsi capturé et fait prisonnier par les ennemis. St Théophile a été emprisonné à Chypre, où il a passé quatre ans. Les Arabes tentèrent d'abord par la flatterie et ensuite les menaces de lui faire renier le Christ mais Théophile est constamment resté fidèle à l'orthodoxie. Il fut donc décapité en l'an 784. 


ἈπολυτίκιονἮχος γ’. Θείας πίστεως.

Τὴν φιλότητα πρὸς τὸν Δεσπότην, καθυπέγραψας, τῷ αἵματί σου, καὶ τὴν πλάνην ἐναπέπνιξας, ἅγιε, ἡμισελήνου γενναίω φρονήματι, ἀνακηρύξας Χριστοῦ τὴν θεότητα, ὅθεν εἴληφας, Θεόφιλε παμμακάριστε, τὸ στέφος τῶν μαρτύρων ἐκ Κυρίου σου.

Κοντάκιον
Ἦχος α’. Τὸν τάφον σου Σωτήρ.

Θαλάσσης νοητῆς, διαπλεύσας τὸ κύτος, λιμένα οὐρανοῦ, εἰς κατάπαυσιν εὖρες, Θεόφιλε ἔνδοξε, ὡς πὲρ ναῦς χριστοσφράγιστος, πλάνην Ἄγαρ δέ, ἐκμυκτηρίσας ἐμφρόνως, ὠμολόγησας, τὴν τοῦ Δεσπότου σου πίστιν, μαρτύρων ἀγλάισμα.
Read More!

Église sur le territoire de LARNAKA occupé


Eκκλησια της παναγιας των καθαρων στον κατεχομενο Λαρνακα της λαπηθου γιορταζε το δεκαπενταυγουστο

Read More!

Paphos

Παναγία του Σιντη  
Read More!

Chypre : la réunification de l’île à portée de main selon les USA … avides des ressources gazières de la zone



Elisabeth StuderActualités, Economie, Energies, Matières premières10 commentaires





Simple hasard de calendrier ? Permettez moi d’en douter

Alors que Chypre est au cœur des négociations entourant l’épineux dossier des potentielles réserves de la méditerranéenne orientale – lesquelles concernent ni plus ni moins que des pays tels que Turquie, Israël, Égypte, Liban, Syrie, Russie, Etats-Unis, Italie et France … le secrétaire d’Etat américain John Kerry a déclaré jeudi à Nicosie qu’un accord pour mettre fin à la division de l’île méditerranéenne coupée en deux – entre partie turque et partie chypriote – depuis plus de 40 ans, était à portée de main. Sans que personne ne fasse ne serait-ce un instant une quelconque allusion à une éventuelle ingérence dans la politique intérieure de Chypre.

Une déclaration qui tombe également à pic …. alors que Russie et Turquie – fortement liées elles aussi mais de manière individuelle au dossier – viennent de suspendre jusqu’à nouvel ordre la construction du gazoduc Turkish Stream.

Comme si en quelque sorte la voie était désormais libre pour les Etats-Unis pour affirmer encore plus leur présence au niveau local.

En tout état de cause, s’adressant à la presse après avoir rencontré séparément les dirigeants chypriote grec et chypriote turc, John Kerry a déclaré être « plus convaincu que jamais qu’une solution à la division de Chypre est à portée de main ».

Ces derniers mois, il est devenu clair que la donne a commencé à changer et que des progrès tangibles ont été enregistrés, a par ailleurs affirmé le chef de la diplomatie américaine, « soulignant que son pays était focalisé au plus haut niveau sur la question chypriote ». Je n’en doute pas une seconde … alors qu’en août dernier le gouvernement israélien a approuvé un accord majeur conclu avec un consortium comprenant l’Américain Noble Energy. L’enjeu : l’exploitation de réserves de gaz naturel en Méditerranée. Nombre d’entre elles étant situées au large de Chypre et d’Israël …

Un accord – qui selon les termes mêmes prononcés jeudi par le premier ministre israélien lors de son annonce – devrait rapporter des centaines de milliards de shekels (1 shekel = 0,26 USD) aux Israéliens dans les années à venir. Tout en étant à l’origine de bien de convoitises …. voire de conflits ?

- Accord entre Chypre et Israël sur un potentiel majeur de réserves énergétiques

Rappelons en fin qu’en décembre 2010 un accord a été signé entre Israël et Chypre en vue de faciliter et de poursuivre les recherches off-shore d’hydrocarbures – de part et d’autre – dans la partie orientale de la Méditerranée … de gigantesques réserves de gaz ayant été alors découvertes dans la zone. Selon les contrôles de la commission gouvernementale israélienne mise en place pour gérer un fonds d’exploitation des ventes, les recettes prévues des gisements « Léviathan », « Tamar » et « Dalit » se monteraient à 100 voire à 130 milliards de dollars jusqu’en 2040.

Le groupe américain Noble Energy, alors principal opérateur du site indiquait alors pour sa part que les réserves du gisement offshore de gaz naturel au large d’Israël baptisé Léviathan étaient estimées à 450 milliards de m3.

« Cette découverte fait potentiellement d’Israël un pays exportateur de gaz naturel », avait alors souligné David Stover, haut dirigeant de Noble Energy, société basé à Houston, Texas. Confirmant ainsi les propos du le ministre israélien des Infrastructures nationales Uzi Landau. Lequel avait affirmé qu’ Israël pourrait devenir un exportateur de gaz … vers l’Europe … au grand dam de la Russie.

- Chypre : quand l’argent du FMI et de la BCE étaient mis en concurrence avec l’aide de la Russie

Chypre ferait-il jouer la concurrence en mettant dans la balance l’accès à ses formidables ressources gazières situées en off-shore ? Il est permis d’y penser … avuions-nous laissé entendre en septembre 2013 alors que Moscou et Nicosie venaient de signer l’assouplissement du crédit de 2,5 milliards d’euros accordé en 2011 par Moscou au gouvernement chypriote, et que le FMI faisiat à son tour preuve de largesses envers Chypre.

L’enjeu final du dossier ? Les licences accordées par Nicosi au majors pétrolières en vue d’explorer et d’exploiter les immenses champs gaziers off-shore de Tamar et de Leviathan, au demeurant fort prometteurs.

Le FMI avait ainsi annoncé avoir versé 84,7 millions d’euros à Chypre, annonce faisant suite à l’audit des comptes du pays mené par ses créanciers (FMI, Union européenne et Banque centrale européenne), après avoir reçu une aide financière internationale en mars 2013 de 10 milliards d’euros, dont 9 à la charge de la zone euro. Le tout comme il se doit en échange de son engagement à prendre des mesures drastiques en vue de restructurer son secteur financier.

Fin août 2013, le gouvernement russe avait quant à lui donné son feu vert à de nouvelles conditions du prêt accordé à Chypre, le taux d’intérêt devant être réduit dans ce cadre de 4,5 % à 2,5 %. Autre concession obtenue par la partie chypriote : l’étalement du remboursement en huit versements à partir de 2016 au lieu d’un seul initialement prévu, lesquels seront par ailleurs assortis d’une échéance semestrielle.

Cet assouplissement visait à alléger la charge financière pesant sur l’île, laquelle a frôlé la faillite avant que ne soit mis en oeuvre un plan de sauvetage via la troïka de ses créanciers. Une première version de ce plan, qui prévoyait une taxe exceptionnelle sur les dépôts bancaires, avait provoqué la colère de la Russie, d’importants avoirs et de nombreuses entreprises russes étant basés à Chypre en raison de sa fiscalité avantageuse. Une seconde version a été ensuite adoptée, laquelle ne ponctionne que les gros dépôts de la première banque du pays Bank of Cyprus pour la recapitaliser, tandis que la deuxième, Laiki, a été mise en faillite.

Cette négociation entre Moscou et Nicosie intervenant alors que début août 2013, Dominique Strauss-Kahn avait re-trouvé un rôle on ne peut plus stratégique sur l’échiquier énergétique – mais également financier – mondial.

DSK est en effet rentré depuis lors au conseil de surveillance de la Banque russe de développement des régions (BRDR), une institution financière contrôlée par le géant russe du pétrole Rosneft. Lequel est au cœur du véritable combat que mènent la Russie d’un côté et Union Européenne et USA de l’autre en vue d’obtenir les « faveurs » de Chypre pour l’octroi de licences … en échange de souplesses financières de nature à alléger le poids de la dette chypriote.

Alors que nous laissions entendre à cette date que les deux parties – la Russie confrontée à la troïka via l’intermédiaire de la BCE – semblaient vouloir monnayer l’octroi d’un prêt salvateur … en l’échange de ces licences, nous ajoutions alors qu’il est loin d’être anodin que DSK rentre au sein d’une institution financière chapeautée par un géant gazier russe. Les sommes avancées par une simili « Rosneft Bank » pouvant être accordées en échange d’accès à des ressources énergétiques fort prometteuses. Ressources dont la Russie souhaite contrôler d’une manière ou d’une autre contrôler le volume d’exportations pour éviter qu’elles ne réduisent sa part de marché au niveau des approvisionnements mondiaux.

Sources : AFP, Ria Novosti, Europolitique, Le Monde

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com – 4 décembre 2015
Read More!

Parlement européen : soutien à la réunification de Chypre



Le Parlement européen a réitéré le 10 juin 2015, dans une résolution relative au progrès de réforme accomplis par la Turquie en 2014, son soutien indéfectible à la réunification de Chypre.Selon un communiqué de presse du Parlement européen (1), dont de larges extraits sui-vent, l’institution européenne soutient la réunification de l’île sur la base d’une solution viable, sous les auspices des Nations Unies et en accord avec les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité et des valeurs et principes sur lesquels l’Union européenne est fondée. Cette réunifica-tion doit être réalisée sur la base d’une fédération bicommunautaire et bizonale avec une seule souveraineté, une citoyenneté et une personnalité internationale uniques (2).

En outre, toujours sur Chypre, les députés précisent que la Turquie doit commencer à retirer ses troupes et transférer la région de Famagouste à l'ONU. (FAMAGOUSTE : A la découverte de la terre de mes ancêtres Cliquez ici ) La Turquie devrait également 
« s'abstenir de toute nouvelle installation de citoyens turcs dans les zones occupées de Chypre », ajoutent les députés.
D’autres points de la résolution du Parlement européen concernent d’autres aspects de la réalité turque. On peut notamment lire dans le communiqué : 
« La Turquie doit mettre son processus de réforme au centre des choix de politique intérieure et s'engager "sans équivoque" à respecter les valeurs et les principes démocratiques, qui sont au cœur des valeurs de l'Union européenne, affirment les députés dans une résolution sur les progrès de réforme accomplis par la Turquie en 2014. Ils appellent la Turquie à respecter la liberté des médias, la liberté d'expression et l'indépendance judiciaire et se félicitent des récentes élections législatives. (…)
Les députés demandent également à la Commission de soutenir les efforts du gouvernement turc pour conclure le processus de paix avec la communauté kurde, à travers des programmes socio-économiques et éducatifs dans le sud-est de la Turquie. (…)
Les députés sont inquiets quant à l'indépendance, l'impartialité et l'efficacité de l'appareil judiciaire et à la séparation des pouvoirs en Turquie. Le gouvernement turc doit également faire de la garantie de la liberté de la presse une "priorité", disent-ils, affirmant que son action contre la liberté de la presse et la pluralité des opinions est incompatible avec les droits fondamentaux de l'UE et "empêche la reprise du processus de négociation".
Le Parlement condamne les tentatives du gouvernement turc visant à interdire l'accès aux médias sociaux et aux sites internet, l'intimidation des journalistes et des autres pressions exercées sur eux. Il invite à nouveau le Conseil à entamer des négociations sur la justice et les droits fondamentaux en vue de promouvoir des réformes efficaces. Il souligne que la Turquie doit montrer plus de volonté politique pour créer un cadre juridique approprié pour la lutte contre la corruption. » (…)


1. REF. : 20150605IPR63113. Mis à jour le 10 juin 2015.
2. Cyprus News Agency, dépêche du 10 juin 2015.
Charalambos Petinos
Historien / écrivain


Read More!

Chypre fait un nouveau pas vers la réunification ?

Le président chypriote grec, Nicos Anastasiades, et son homologue chypriote turc, Mustafa Akinci, se serrent la main, jeudi 28 mai, à l'issue de leur deuxième rencontre depuis le 15 mai et la reprise de pourparlers sous l'égide de l'ONU. | Petros Karadjias / AP

Divisée depuis 1974, Chypre a fait un pas vers« un pays fédéral et unifié », selon les mots de l’envoyé spécial de l’ONU Espen Barth Eide. Les dirigeants chypriotes grec, Nicos Anastasiades, et turc, Mustafa Akinci, ont décidé, jeudi 28 mai, d’ouvrir de nouveaux passages entre le nord et le sud de l’île méditerranéenne, notamment à Lefke (Ouest) et à Deryneia (Est). Ils s’ajouteraient ainsi aux sept points de passage déjà existants. Ils ont également décidé de relier les réseaux électriques et téléphoniques.
Les deux dirigeants veulent aussi y faciliter les appels téléphoniques. Actuellement, il est difficile de communiquer entre les deux parties de l’île en raison du blocage des réseaux et du coût très onéreux des appels, ces derniers étant considérés comme internationaux.
Enfin, MM. Anastasiades et Akinci ont lancé pour la première fois un appel commun à témoigner à tous ceux qui pourraient avoir des informations sur le sort de personnes disparues depuis les heurts intercommunautaires de 1964 et l’invasion turque de 1974, qui a provoqué la scission de l’île.

RENFORCER LA CONFIANCE ENTRE LES COMMUNAUTÉS
Ces mesures concrètes, annoncées dans le cadre de la reprise des pourparlers sous l’égide de l’ONU, sont d’une portée inédite depuis plusieurs années. Elles représentent des avancées dans des domaines considérés comme peu sensibles, qui visent avant tout à renforcer la confiance entre les communautés et à entretenir un climat de réconciliation.
Peu de progrès ont été enregistrés depuis le rejet en 2004 par les Chypriotes grecs d’un référendum sur le plan de réunification Annan. Les pourparlers achoppent notamment sur les propriétés spoliées et les dizaines de milliers de soldats turcs déployés dans le nord de l’île par Ankara, seule capitale à reconnaître la République turque de Chypre-Nord (RTCN, autoproclamée).
source : Le Monde.fr avec AFP | 28.05.2015 à 18h39 • Mis à jour le 28.05.2015 à 18h59
Read More!

ST KYRIAKOS D'EVRYCHOU À CHYPRE


Ce Saint Thaumaturge n’est mentionné par aucun chroniqueur chypriote ni aucun des écrivains de vies des saints (synaxaristes), mais la tradition et l'ancienne église juste en dehors du village de Evrychou, témoignent de sa sainte vie et de son histoire.

Le monachisme a commencé son essor à la fin du troisième et au début du IVe siècle en même temps que l'ascétisme dans les déserts de Palestine et d'Égypte. Cet esprit de dévotion totale au Christ se retrouvait chez de nombreux chrétiens de cette époque. Parmi ces hommes et ces femmes était Saint Kyriakos, le Saint d’Evrychou, né de parents chrétiens lui ayant enseigné le Christ depuis l'enfance. C’est ainsi qu’ il en vint à aimer le Christ dès la petite enfance. Cet amour a perduré et est devenu totale dévotion.

Son ermitage, où se trouvent aujourd'hui son tombeau et son église, est devenu un centre pour le travail missionnaire dans la région d’Evrychou à Chypre, et il s’en est suivi une indéniable croissance spirituelle pour ceux qui sont venus où vivait le Saint à la recherche de conseils spirituels. Sa vie sainte, sa contribution, et les miracles que la grâce de Dieu lui a permis de faire par ses prières, ont tous contribué à le faire reconnaître comme un saint dans la conscience des gens qui le connaissaient. Cette conscience de sa sainteté a perduré chez les chrétiens de Chypre jusqu'à aujourd'hui.

Sa belle chapelle, la forte concentration de croyants le jour de la fête de sa commémoration le 24 mai, mais aussi les miracles qui ont lieu jusqu'à aujourd'hui par la grâce de Dieu, sont la confirmation que Saint Kyriakos vivait bien dans le lieu même où se trouve son église de nos jours et que, depuis 1700 années ses supplications à Jésus-Christ ont toujours leurs réponses pour ceux qui l'invoquent avec foi. Il y a quelques années, il est apparu dans une vision à un patient de Larnaca qui, souffrant d'une tumeur au cerveau, est venu à son église et a été guéri.

Le coffret contenant les reliques de Saint Kyriakos d’Evrychou est dans l'église de Sainte Marina de Xyliatos dans Evrychou. Son crâne est dans la cathédrale de Saint Georges à Evrychou. On ne sait pas quand a eu lieu le retrait de son tombeau de ses restes .

L'iconographie de sa chapelle date du 15e ou du 16e siècle. L’office divin qui lui est consacré a été composé au début du 20ème siècle par un anonyme, et un office plus récent a été composé en 2000 par le Dr Haralambos Bousias.

La célébration officielle de Saint Kyriakos le 24 mai a été inaugurée par le regretté Metropolite Chrysanthos de Morphou (+ 1996). Sa fête attire de nombreux pèlerins, et beaucoup dans la région portent le nom Kyriakos en l'honneur de ce saint.

(version en français par Maxime le minime de la source)

 Reliques de St Kyriakos
 Crâne de St Kyriakos
 Chapelle de St Kyriakos
Tombeau de St Kyriakos


Read More!

DISPARUS DEPUIS 1974…


Read More!

LE PROCÈS CONCERNANT 10 MILLONS € D'OEUVRES D'ART PILLÉES SE TERMINE…

 ,

Détail de l'une des fresques chypriotes contestées.
Photo: Süddeutsche Zeitung

Un tribunal de Munich a finalement mis un terme à 15 années de conflit juridique sur une collection estimée à € 10.000.000 d'art chypriote pillé  rapporte le Süddeutsche Zeitung.

Les 214 œuvres de la collection ont été saisies dans l'appartement de Munich d'un marchand d'art turc en 1997. Les enquêteurs ont soupçonné que les fresques, statues, icônes et autres objets d'art ont été pillés lors de l'invasion turque de Chypre au milieu des années 70.

Après six ans d'une évaluation approfondie de la preuve de recherche de la provenance, de ces oeuvres et de négociations avec la République de Chypre et l'Eglise orthodoxe grecque, la collection est sur le chemin du retour à la nation chypriote.

Au début tous les signes semblaient présager une résolution rapide. Cependant, en réponse à la décision de l'enquêteur, le marchand turc a déposé un recours en 2004 qui a conduit à une bataille juridique prolongée sur les oeuvres d'art de valeur. En Mars 2013, le tribunal a ordonné que la majeure partie des oeuvres soit rapatriée à Chypre, mais certains pièces demeuraient contestées.

L'origine d'environ 30 oeuvres, essentiellement des œuvres d'art préhistoriques ne pouvait pas être définitivement déterminée. Dans sa dernière décision lundi la cour d'appel de Munich a ordonné le retour des objets restants au marchand turc.

Toutefois, il est difficile de savoir si celui qui a fait opposition sera en mesure de garder les pièces car il doit effectuer des paiements de dommages et intérêts aux plaignants. La République de Chypre et  l'Église orthodoxe grecque pourrait encore reprendre possession des articles.

SOURCE artnet Nouvelles sur Facebook et henrindf sur Twitter.
Read More!

Liberté d’expression à la turque

Impact de balles sur la façade d'un immeuble. (photo 1974 Jean Mohr) .


Portrait d'un réfugié à Chypre . ( photo 1976 Jean Mohr)
Selon de nombreux médias, l'exposition du photographe suisse Jean Mohr, intitulée "Avec les victimes de la guerre", au siège de l'UNESCO à Paris le 30 mars, a été annulée, suite à l'intervention de l'Ambassadeur de Turquie à Paris.
En effet, le site d’information SWISSINFO.ch (12.3.15) se réfère à un article du quotidien francophone de Fribourg « La Liberté » qui dans son édition du 12 mars fait état des pressions de la Turquie pour annuler cette exposition.
Les photographies relativement nombreuses des camps de réfugiés Chypriotes grecs à Chypre, envahie par la Turquie en 1974, auraient déplu à l'Ambassadeur d'Ankara.
Il faut en outre rappeler que cette exposition avait déjà été présentée dans une quarantaine de pays.
A signaler que le Premier ministre turc a manifesté en tête du cortège parisien, après les attentats de Charie Hebdo, pour défendre la liberté d’expression !!!

Sources : CyBC, SWISSINFO.ch et La Liberté du 12 mars 2015.


Read More!

Costumes traditionnels de Chypre sur Facebook






Une page de Facebook dédiée exclusivement aux costumes traditionnels authentiques de Chypre qui ont été perdus et oubliés par le temps. Costumes traditionnels de Chypre sur Facebook  

Ce qui distingue les costumes authentiques de Chypre est l'élégance, la combinaison parfaite de couleurs et leur noblesse. 

A Chypre on peut distinguer  trois principaux types de costumes féminins traditionnels, les "sayias», le «type» Amalia ou costume 'Lefkosiatiki », et la « robe ». Les sayias est le vêtement féminin le plus primitif de Chypre. Dans la première moitié du 19ème siècle  les sayias étaient portés indifféremment dans les zones urbaines et rurales de l'île. 
Dès la seconde moitié du 19ème siècle à Nicosie et d'autres villes les sayias ont été remplacés par la tenue de "Type Amalia." Ce type de vêtement a été largement propagé dans les agglomérations rurales de Chypre. Les sayias ont réussi à survivre avec des variations locales dans deux extrémités isolées de l'île, le Karpas et Paphos, jusqu'au début du XXe siècle. 
La robe est apparue à Chypre à la fin 19ème siècle, et a été largement répandue, à la fois dans les zones montagneuses et les plaines de l'île. La robe a remplacé rapidement les costumes féminins plus anciens de l'île, et a été portée jusqu'au milieu du 20e siècle. 

En costume masculin de Chypre il y a une séparation visible d'une région à l'autre. La partie principale du costume est les culottes et panokormi, gilets (sans manches) et zimpouni (avec des manches). Malgré l'apparente uniformité, il existe cependant des différences régionales dans la taille de la culotte ( dans les zones de montagne et Paphos culotte courte et plus étroite, sans la longue entrejambe) et la couleur du tissu avec lequel il a été construit panokormi. Ce qui différencie ces éléments a également  ne se limite  pas à la population locale, de de ce que nous portions à l'origine. Aujourd'hui, les groupes de danse folklorique chypriotes (à une ou deux exceptions près) plutôt que de maintenir et de promouvoir ces beaux costumes de différentes parties de Chypre, sont revenus  en arrière. 

On met, malheureusement des ftiniarikes désagréables et folkloriques, des copies de la robe et karpasitikis Sagias, costumes qui sont tous fabriqués en Chine. Même la coiffure féminine, le fameux  "mouchoir" qui est si nécessaire pour le vêtement traditionnel de la femme chypriote est actuellement Made in China. 
Les costumes masculins ont également été modifiés. Les culottes qui étaient faites avec des tissus de coton sont aujourd'hui en tissu synthétique fabriqué en Chine. La soie et laine " zostra ",  de tous les «ceintures» ont disparu depuis des années, ainsi que des bandeaux de couleur masculins, zimpounia, chemises traditionnelles […]. Aujourd'hui les beaux costumes de fête en velours des hommes / avec la veste de marié brodée à la  main ont disparu comme les féminins. Les podines sont bâclés, basss et larges et sont des copies bon marché de podinas chypriotes authentiques. Dans tout ce que nous avons en tant que costumes traditionnels chypriotes voir ftiniarikes copies majoritairement faites en Chine, sans beauté ni grâce. Ceux-ci montrent et ils nous ont appris à penser que ce sont les costumes traditionnels de Chypre. Pauvres, maladroits, et uniformes. 
La réalité, cependant, nous surprend agréablement. 
Le but de cette page sur facebook, qui est la seule de son genre, est de faire connaître les vrais costumes de Chypre, authentiques. Les costumes portés en fait par nos ancêtres, et non pas ceux que l'on porte aujourd'hui en pensant qu'ils sont traditionnels. Pour faire connaître leur beauté, leur grâce, leur bon goût. Ce sont des costumes qui nous font nous sentir fiers d'être vus au contraire de ceux que nous avons aujourd'hui et qui nous font honte. Alors, venez à votre maison, et si vous aimez faites le connaître à d'autres.





https://www.facebook.com/cyprus.traditional.costumes



https://www.facebook.com/cyprus.traditional.costumes


https://www.facebook.com/cyprus.traditional.costumes


https://www.facebook.com/cyprus.traditional.costumes


https://www.facebook.com/cyprus.traditional.costumes




https://www.facebook.com/cyprus.traditional.costumes


https://www.facebook.com/cyprus.traditional.costumes


https://www.facebook.com/cyprus.traditional.costumes




https://www.facebook.com/cyprus.traditional.costumes




https://www.facebook.com/cyprus.traditional.costumes


https://www.facebook.com/cyprus.traditional.costumes


https://www.facebook.com/cyprus.traditional.costumes


https://www.facebook.com/cyprus.traditional.costumes


https://www.facebook.com/cyprus.traditional.costumes




https://www.facebook.com/cyprus.traditional.costumes


Read More!

ÉGLISE DE ST NICOLAS DU TOIT Métropole de Limassol à Chypre

Église de "St Nicolas du Toit"
(Agios Nikolaos tis Stegis)
Kakopetria 
Photos : Augusta Stylianou (Artiste peintre et photographe)








St Nicolas fresque du 12ème s.  



Nativité de Notre Seigneur, (Église Agios Nikolaos tis Stegis)
 fresque du 14ème siècle



Les 40 martyrs de Sébaste
Église Agios Nikolaos tis Stegis)
 fresque du 12ème siècle




Entrée de Notre Seigneur Jésus Christ dans Jérusalem - Dimanche des Palmes
Église Agios Nikolaos tis Stegis
 fresque du 11ème siècle


Crucifixion de Notre Seigneur Jésus Christ
Église Agios Nikolaos tis Stegis
 fresque du 13ème siècle



Iconostase de du 17ème siècle de l'église de "St Nicolas du Toit"
(Agios Nikolaos tis Stegis) - dans le sanctuaire fresques du 11ème s.

Read More!